Des festins solidaires contre la faim dans le monde / Le Monde

Le Monde, dimanche 21 octobre 2007

Pour sensibiliser à la question de la faim dans le monde, le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD) organise, samedi 20 et dimanche 21 octobre, une manifestation originale au Musée de l’Homme à Paris, créée par Ars Anima.

Les participants à ce « festin solidaire « sont aussi les acteurs d’un spectacle, encadré par des comédiens professionnels. Dès leur arrivée, ils deviennent Jacques, l’exploitant laitier de Normandie surendetté, Mourad, le jeune Marocain qui travaille comme clandestin dans les immenses serres de fruits et légumes d’Almeria, au sud de l’Espagne, mais aussi Nedwa de Mauritanie, Rosa du Brésil. « Vous représentez 2,8 milliards de producteurs, vous nourrissez le monde, mais vous êtes dans l’incapacité de vous nourrir vous-mêmes «, leur explique un comédien.

BANQUIER, SECRÉTAIRE
OU RETRAITÉ

Les plats sont servis par les comédiens qui incarnent les cadres des multinationales de l’agroalimentaire. « Cissoko, voici ton poisson délicieux. Oublie, s’il te plaît, qu’il est petit parce qu’il a été pêché près de tes côtes polluées. Il est accompagné de ses merveilleuses brisures de riz de troisième catégorie importées pour toi de Thaïlande. Hum ! Régale-toi Cissoko ! «, déclame l’un d’eux.

Cette sorte de jeu de rôle produit son effet : ceux qui étaient, quelques minutes auparavant, banquier, secrétaire ou retraité, se sentent, d’un seul coup, aussi fragiles et démunis que les paysans du Sud dont ils portent désormais les prénoms. C’est « l’incroyable révolution qu’a connue la production agricole mondiale ces cinquante dernières années qu’il faut, à tout prix, faire évoluer au profit d’une agriculture familiale rentable et diversifiée au Sud «, milite le CCFD. En achetant, par exemple, des produits récoltés en saison près de chez nous et en cessant d’inonder l’Afrique de nos surplus européens subventionnés.

« Nous voulons faire prendre conscience des conséquences de la libéralisation des marchés agricoles et de l’intensification des modes de production «, explique Joël Thomas, le président du CCFD. En cas de succès, d’autres spectacles in vivo destinés, cette fois, aux enfants pourraient être produits par la société Ars Anima qui a imaginé cette manifestation.

F. Am.

“Festins solidaires”
à 12 heures et 13 heures, les 20 et 21 octobre, au Musée de l’Homme, 17, place du Trocadéro, 75116 Paris. Prix d’entrée du musée (7 €) + participation libre pour le repas. Réservation indispensable au 01-44-82-80-16. A partir de 12 ans